www.sylvianeblanquart.org/2011/01/materiau-14.html

Je suis une chanteuse populaire, une de celles qui "se tiennent debout et les seins en avant pour déballer leur cœur sans micro, sans manières… " comme dit la chanson. Aussi, c'est avec l'énergie d'une militante que je pratique ce métier, accompagnée de mon orgue de barbarie, et je m'inscris au rang des pourfendeurs de la médiocrité en matière de chanson française quand on la dit populaire.... Je revendique le droit de créer l'émotion sans artifice avec, pour seul arsenal, l'authenticité, la sincérité. Oui ! Je suis une chanteuse populaire !

Spectacles : "Célébration du vin" ; "Encres" ;"La Guinguette nomade" ; "Fièvre Chansonnière....au temps de Jaurès" ; "Du Divan Japonais au Mirliton" ; "Le Lampion" ; "Résistances de femmes"; "Le cinéma... si ça te chante" ; "Matériau 14. La Paix assassinée" ; "Florilège de voix pour la Paix" ; "Le temps des mets" .

Orgue de Barbarie: "De manivelle en ritournelles"

Du Divan japonais au Mirliton

Je dois l'avouer, au départ, je n'avais pas beaucoup d'attrait pour cette "Belle Epoque", tournée à l'extrême vers le divertissement et l'amusement. Je n'ai pas de goût pour les sociétés du "paraître" où les femmes sont un bel ornement. Mais ma curiosité m'a naturellement rapprochée d'Yvette Guilbert, plus grande chanteuse populaire de la fin du XIX ème siècle.

Après une visite au Musée Toulouse-Lautrec d'Albi, j'ai voulu emprunter les gants noirs de la "diseuse", symboles d'élégance dans l'atmosphère roturière et triviale que la société de la III ème République drapée de rigidité hypocrite cachait mal.
Est ce que le rire et la frivolité voulaient masquer une période de trouble social ? Les chansons de Théodore Botrel, Mac Nab, Jules Jouy, Aristide Bruant et Gaston Couté nous en dévoilent un aspect…



spectacle d'une heure et quart qui nous transporte dans une première partie rue des Martyrs autour d'Yvette Guilbert qui interprète les répertoires de Léon Xanrof ou Paul De Kock, puis boulevard Rochechouart autour d'Aristide Bruant, Mac Nab, Jules Jouy, chansonniers qui ont autre chose à nous dévoiler sur cette Belle Epoque...