www.sylvianeblanquart.org/2011/01/materiau-14.html

Je suis une chanteuse populaire, une de celles qui "se tiennent debout et les seins en avant pour déballer leur cœur sans micro, sans manières… " comme dit la chanson. Aussi, c'est avec l'énergie d'une militante que je pratique ce métier, accompagnée de mon orgue de barbarie, et je m'inscris au rang des pourfendeurs de la médiocrité en matière de chanson française quand on la dit populaire.... Je revendique le droit de créer l'émotion sans artifice avec, pour seul arsenal, l'authenticité, la sincérité. Oui ! Je suis une chanteuse populaire !

Spectacles : "Célébration du vin" ; "Encres" ;"La Guinguette nomade" ; "Fièvre Chansonnière....au temps de Jaurès" ; "Du Divan Japonais au Mirliton" ; "Le Lampion" ; "Résistances de femmes"; "Le cinéma... si ça te chante" ; "Matériau 14. La Paix assassinée" ; "Florilège de voix pour la Paix" ; "Le temps des mets" .

Orgue de Barbarie: "De manivelle en ritournelles"

"Fièvre chansonnière"........Au temps de Jaurès.

Sans micro, sans sono, sans manières.. à l'instar des interprètes de cette époque, Sylviane, à l'orgue de barbarie accompagnée de Yannick Harnois, à l'accordéon, proposera de mêler les énergies autour du répertoire contemporain de Jean Jaurès.

La chanson nous offre une formidable grille de lecture de notre histoire. Elle accompagne les évènements, les relate. Alors que dans les Caf'Conc' et les Cabarets les chansons satiriques, comiques, loufoques, légères ou romances populaires se multiplient - comme "Le Pendu de St Germain", "Madame Arthur", "Les P'tits pois", "Fascination", "Frou-Frou"... - d'autres chansonniers de la IIIème République expriment leur espoir en une république sociale, en un monde libre et fraternel : "La Complainte des prolétaires", "La grève des Mères", "Gloire au XVIIème", "La paysanne", "Filles d'ouvriers"....

L'Exposition Universelle de 1889 inaugure la Tour Eiffel et voit naître le phonographe qui transformera le monde de la chanson... mais pour l'heure, le public découvre les chanteurs sur scène ou reprend les succès autour des "petits formats" (partitions vendues à l'unité).

Comme dans les goguettes subversives nous reprendrons des chansons engagées, comme dans les cabarets ou les caf'conc' nous chanterons les romances populaires ou les chansons scies, comme dans les guinguettes, nous lèverons nos verres... Dans la préface de l'Anthologie de la chanson française de Marc Robine, Michel Ragon écrit très justement : " Un peuple qui ne chante plus est un peuple qui déchante".

Alors prenons le "LA"...



Ce spectacle peut se dérouler en intérieur ou à l'extérieur.

durée : 1h environ

avec Sylviane Blanquart et Yannick Harnois