www.sylvianeblanquart.org/2011/01/materiau-14.html

Je suis une chanteuse populaire, une de celles qui "se tiennent debout et les seins en avant pour déballer leur cœur sans micro, sans manières… " comme dit la chanson. Aussi, c'est avec l'énergie d'une militante que je pratique ce métier, accompagnée de mon orgue de barbarie, et je m'inscris au rang des pourfendeurs de la médiocrité en matière de chanson française quand on la dit populaire.... Je revendique le droit de créer l'émotion sans artifice avec, pour seul arsenal, l'authenticité, la sincérité. Oui ! Je suis une chanteuse populaire !

Spectacles : "Célébration du vin" ; "Encres" ;"La Guinguette nomade" ; "Fièvre Chansonnière....au temps de Jaurès" ; "Du Divan Japonais au Mirliton" ; "Le Lampion" ; "Résistances de femmes"; "Le cinéma... si ça te chante" ; "Matériau 14. La Paix assassinée" ; "Florilège de voix pour la Paix" ; "Le temps des mets" .

Orgue de Barbarie: "De manivelle en ritournelles"

Ses complices

Alain Breheret

Après des études à l'Institut pour aveugles de cette ville, il a pratiqué la musique à l'Université Paris 8 Vincennes et le piano à l'Ecole Normale de Musique. Durant ses études parisiennes, il a fréquenté les cabarets chansons : Tire-bouchon, Port du salut.
Accompagnateur d'Alain Aurenche pendant 15 ans, il a participé à ses 3 premiers disques et joué en première partie de Léo Ferré au Théâtre Libertaire de Paris. Il est intervenu aux claviers sur les 3 albums de Louis Cappart. Il a également joué sur l'enregistrement public de Louis Arti : Le Maladroit de l'Homme (1994)

Habitant Toulouse depuis 10 ans, il accompagne le poète Bruno Ruiz. 4 disques sont nés de cette collaboration : "Les Larmes de Laurel" en 1994, "Nous" en 2001, "Chants impératifs" 2003, "Si" en 2005. En 2004, il crée les arrangements musicaux piano et orgue de Barbarie pour le disque "Traversée du désir" de Sylviane Blanquart. 



Michèle Gary

Auteure, metteure en scène, comédienne pour de nombreuses compagnies théâtrales et chorégraphiques de Midi-Pyrénées et pour le cinéma, elle anime le collectif pluridisciplinaire Gare aux Artistes avec lequel elle développe notamment les programmes "Mettre en scène un Territoire" et "Les Cabarets sur L'Herbe" (création de spectacles-événements-déambulations adaptés à des sites  singuliers : parcours urbains, monuments, musées, jardins, chemins etc.)

Avec la compagnie EntreSort Théâtre, elle défend un théâtre original et curieux, drôle, tendre et poétique. Elle s'intéresse aux écritures contemporaines et plus particulièrement aux soli  (précédemment "Blanche Aurore Céleste" de Noëlle Renaude, "Au bout du comptoir, la mer" de Serge Valletti). Elle aime dénicher les trésors cachés  dans les choses ordinaires et a créé à ce propos une collection de cabarets littéraires et musicaux "Les Leçons de Choses et d'autres..." célébrant le vin, le rugby, l'âne, les fesses et autres merveilles. Elle s'intéresse aux personnages banals et bancals, pathétiques acrobates de la vie, infatigables promeneurs de rêves, maladroits et acharnés bricoleurs de bonheur. 

page de Michèle Gary / Cie EntreSort sur le site de La gare aux artistes



Yannick Harnois

Il débute l'accordéon à 10 ans. Dès 12 ans il joue dans ses premiers bals. A 18 ans, il suit les cours de Guy Ferla aux conservatoires de Perpignan et de Toulouse, puis à 20 ans, il devient professeur d'accordéon à l'école municipale de musique de Port la Nouvelle. Il intègre l'école de jazz INFIM-CIM à 27 ans, où il suit les cours de Daniel Mille.
Son parcours de musicien professionnel est riche d'expériences : bals musette (notamment avec les Musarts), opérette ("La vie parisienne" d'Offenbach mise en scène par Jérôme Savary), musiques de films ("La demoiselle d'honneur" de Chabrol), théâtre, danse... Il accompagne chanteuses et chanteurs sur scène et participe à différents groupes (Helios Quinquis Quartet, les Musarts, No Quintet Trio).

Yannick Harnois / site internet



Helios Quinquis

 Après une pratique autodidacte et de nombreuses expériences dans le domaine de la chanson et du swing manouche, c’est en Finlande qu’Hélios Quinquis trouve son style de compositeur, empreint de musique traditionnelle d’Europe de l’Est et de jazz qu’il met au service de chanteurs, de conteuses, de metteurs en scène, de réalisateurs et qu’il fait vivre dans ses propres formations.